Agridyne

Comprendre les Adjuvants

Un adjuvant n’est pas un produit phytosanitaire.

Un adjuvant (du latin adjuvare = aider) est une préparation que l’on ajoute aux produits phytosanitaires pour renforcer leurs propriétés physiques, chimiques et biologiques et réduire les effets limitant leur efficacité (comme le ruissellement ou la dérive).

Pour être homologués, les adjuvants doivent obtenir une autorisation délivrée par le Ministère de l’Agriculture et posséder une des sept propriétés prédéfinies par les autorités.

Vidéos

Toutes
Contrôle dérive
Propriétés
Qualité de pulvérisation

Les paramètres d'une pulvérisation de qualité

Réglages du pulvérisateur

Conditions météos

GONDOR contrôle dérive

Adjuvants adhésifs

Etalement de l'eau

Fonctionnalité complexant

Contrôle dérive Quad

Etalement adjuvant

Contrôle pression pulvé

Mouillant Pénétrant

Adjuvant mouillant

adjuvant pénétrant

Dérive de pulvérisation

Qualité de l'eau de pulvé

qualité de pulvérisation

les adjuvants

LI 700 contrôle dérive

Nettoyant pulvérisateur

Rétention avec Silwet

Contrôle dérive silwet

Rétention étalement

Etalement vigne sticman

rétention sticman vigne

étalement sticman colza

étalement sticman épi blé

Propriétés

Selectionnez une propriété :

Acidifant

Adhésif

Agents de compatibilité

Anti-rebond

Complexant

Contrôle de la dérive

Diffusion

Humectant

Mouillant / Étalant

Pénétrant

Qualité de pulvérisation

Rétenteur

Stabilisant

Acidifiant

Certaines substances actives se dégradent d’une manière irréversible dans des conditions alcalines (pH > 7) et perdent en efficacité.

Les agents acidifiants placent les substances actives dans leur milieu de stabilité : la stabilité du produit est maintenue (particulièrement si la pulvérisation est retardée).

Les produits phytosanitaires conservent leur pleine efficacité !

Adhésif

L’efficacité de « contact » du produit phytosanitaire est directement liée à son dépôt et sa rétention à la surface du végétal.

Améliorer le dépôt et la rétention du produit phytosanitaire :

  • Maintient le produit de contact à la surface du végétal,
  • Lui permet de mieux résister au lessivage lié à la pluie ou à l’irrigation,
  • Prolonge l’efficacité du traitement.

Compatibilité

L’agent de compatibilité améliore la qualité de la bouillie.

Il facilite la miscibilité de tous les composants dans la cuve du pulvérisateur

Anti-rebond

Pour limiter ces phénomènes principalement liés à la dynamique des gouttelettes (taille, poids, vitesse d’arrivée sur la cible),
il est recommandé d’utiliser un adjuvant permettant une meilleure accroche au moment de l’impact.

Complexant

Action de provoquer une liaison chimique stable avec des ions présents dans l’eau utilisée pour préparer la bouillie.

En pratique, les eaux dures contiennent des cations (ions Ca 2+, Fe2+, Mg 2+, etc…) qui peuvent se lier (= complexer) avec certaines matières actives contenues dans les spécialités phytosanitaires. Cette liaison peut rendre le produit inactif, d’où l’intérêt d’utiliser un produit complexant qui va se lier à ces ions et protéger indirectement vos produits.

Attention : il faut toujours mettre les complexants en premier dans l’eau et leur laisser quelques minutes sous agitation pour faire leur travail.

Dérive

Réduire la dérive améliore la qualité de pulvérisation. L’objectif d’un adjuvant « Limitation de dérive » est de ne pas favoriser la création de gouttelettes trop fines (100 - 150 μ) de façon à réduire au maximum les pertes dans l’environnement ou vers les cultures voisines.

Ces adjuvants fonctionnent par calibrage des gouttelettes en sortie de buse.

Diffusion

La diffusion est la migration homogène et multidirectionnelle de la matière active dans les cellules de la plante.

Cette propriété accroît l’effet et l’efficacité des matières actives par une meilleure translocation :
le produit passe d’une cellule à l’autre couvrant la globalité du périmètre à traiter.

Humectant

Les adjuvants « humectants » maintiennent l’hygrométrie des gouttelettes pulvérisées à la surface de la cible.

Ce processus :

  • Minimise la cristallisation des matières actives,
  • Et maximise la vitesse de pénétration du produit de traitement.

Mouillant

C’est le rôle des tensio-actifs. Ces agents abaissent la tension superficielle de l’eau permettant ainsi l’étalement de la gouttelette sur la cible. On parle de « mouillants ».

Ce phénomène est d’autant plus important que la surface ciblée est composée de cires cristallines (ex : les crucifères) donc peu mouillables. Le fait d’étaler la gouttelette sur un maximum de surface permet :

  • soit un nombre de points d’entrée supplémentaire pour les produits pénétrants ou systémiques,
  • soit une couverture optimale avec un produit agissant par contact.

Pénetrant

Un grand nombre de spécialités phytosanitaires doivent pénétrer à l’intérieur de la plante pour être effectives.

Un adjuvant « pénétrant » agit sur la cuticule de la feuille par fusion ou gonflement des cristaux de cire et aide à pénétrer par les stomates. Il favorise la pénétration rapide d’une plus grande quantité de produit dans la plante.

Pulvérisation

Un adjuvant « qualité de pulvérisation » modifie la taille des gouttelettes en sortie de buse afin que les gouttes les plus fines et les plus grosses (grande taille) soient minimisées.

Le flux de pulvérisation est ainsi optimisé et plus régulier grâce à l’action de l’adjuvant « qualité de pulvérisation ».

Rétenteur

L’adjuvant « rétenteur » favorise le maintien des gouttelettes de la bouillie sur la feuille au moment de l’impact.

Les effets de la rétention opèrent en moins d’un millième de secondes et peuvent être accentués par la propriété « latex » de certains adjuvants. La quantité de produit retenue varie selon la surface de la feuille.

Stabilisant

Se dit d’un adjuvant qui empêche tout changement de comportement physique ou chimique des produits dans la bouillie.

En le stabilisant, l’adjuvant limite de façon totale ou partielle la formation de complexes instables. En effet, ces derniers, en précipitant, provoqueraient la formation de deux phases distinctes dans la cuve du pulvérisateur et ne pourraient plus assurer une concentration unique et constante de la spécialité au cours de la pulvérisation.

Formations

Nous contacter

Glossaire

Toutes A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

ADJUVANT

Substance ou préparation dépourvue d'activité biologique jugée suffisante dans la pratique, mais capable de modifier les propriétés physiques, chimiques ou biologiques de produits phytopharmaceutiques lorsqu'elle est ajoutée en mélange extemporané au moment de la préparation de la bouillie.

ADJUVANT

BOUILLIE DE PULVERISATION

Mélange, généralement dans l'eau, d'une préparation phytopharmaceutique destinée à être appliquée par pulvérisation, arrosage ou trempage.

BOUILLIE DE PULVERISATION

CIBLE

Partie que l'on vise lors de la pulvérisation (partie de plante, sol, insecte, adventice…).

CIBLE

CO-FORMULANT

Substance ou préparation dépourvue d'activité biologique propre, incluse dans un produit phytopharmaceutique lors de la formulation afin de lui conférer les propriétés nécessaires à sa mise en œuvre.

CO-FORMULANT

DERIVE

Action de se détourner, de s'écarter de sa direction initiale. En pulvérisation, la dérive correspond à la quantité de bouillie qui n'atteint jamais sa cible.

DERIVE

DURETE DE L'EAU

Teneur en cations (++), essentiellement calcium, magnésium et fer.

DURETE DE L'EAU

GRANULOMETRIE

Mesure de taille de gouttelettes et de leur répartition statistique.

GRANULOMETRIE

HYDROPHILE

Substance chimique qui a de l'affinité avec l'eau.

HYDROPHILE

HYDROPHOBE

Substance chimique qui n'a pas d'affinité avec l'eau.

HYDROPHOBE

LIPOPHILE

Substance chimique qui a de l'affinité pour les graisses.

LIPOPHILE

LIPOPHOBE

Substance chimique qui n'a pas d'affinité pour les graisses.

LIPOPHOBE

SYSTEMIQUE

Qualifie une substance capable, après pénétration dans la plante, de migrer à l'intérieur de celle-ci.

SYSTEMIQUE

TENSION SUPERFICIELLE

Force existant au niveau de toute interface entre 2 milieux différents. L'objectif étant de minimiser La surface de contact entre ces deux milieux.

Ex 1 : une goutte d'eau sur une feuille ne s'étale pas : pour minimiser la surface de contact entre l'eau, l'air et la feuille, les forces en présence au niveau de l'eau vont réduire l'eau à l'état de sphère. C'est la surface de contact la plus petite qui existe.
Ex 2 : cette notion explique pourquoi « l'araignée d'eau » arrive à se déplacer à la surface de l'eau.

TENSION SUPERFICIELLE

TRANSLAMINAIRE

Qualifie une substance capable de pénétrer dans la plante et de diffuser à travers plusieurs couches de cellules d'un même organe.

TRANSLAMINAIRE

VMD

Diamètre du volume médian exprimé en micron. Ce critère indique que 50% du volume est pulvérisé sous forme de gouttelettes de taille inférieure à cette valeur.

VMD